Des jeux vidéo thérapeutiques en ligne

13

Posted by Pascal | Posted in Consommateurs, Marketing | Posted on 02-11-2009

Tags: , , , , , , ,
 

Suite à mon billet sur les jeux vidéo thérapeutiques, la nouvelle vague du web 2.0 apporte une opportunité pour les jeux vidéo utilisés dans les thérapies en lien avec la santé mentale. Ces jeux deviennent donc qu’à utiliser la communauté et l’interaction avec des personnes humaines.

En fait, cette recherche¹ évoque 2 grandes catégories de thérapies en ligne : Internet Socializing et Computer Games

Parmi les jeux vidéo par ordinateur en ligne, la plateforme Zora est un excellent exemple ayant exploité l’idée d’une ville virtuelle pour l’exploration de son identité et de son développement moral. Les règles dans le monde virtuel de Zora encourageaient l’apprentissage constructif à propos des valeurs personnelles en exigeant que tous les objets et les espaces que les participants créaient soient associés à une valeur explicite pour eux.

Zora

En d’autres mots, il était primordial de comprendre le geste de l’enfant mais surtout, que l’enfant réalise pourquoi il faisait ce geste et quel impact cela lui faisait personnellement en identifiant la valeur qu’il faisait référence. Par contre, ce jeu n’est pas très récent donc c’est normal de ne pas avoir des graphiques tels qu’on les connait aujourd’hui.

KidTalkOn retrouve également ceux qui ont le syndrome d’Asperger qui utilisent les jeux vidéo en ligne. Cette maladie est connue également sous le terme de handicap invisible selon l’OCT. Les enfants atteints de ce syndrome ont souvent un QI élevé, certains même sont surdoués et la plupart possèdent de très bonnes habiletés de langages, bien qu’ils soient incapables de bien exprimer leurs pensées et émotions. Le jeu KidTalk offre aujourd’hui plusieurs avantages aux jeunes ayant ce syndrome en les aidant dans leurs méthodesl’apprentissage.

Il existe également des jeux vidéo plus populaires de nos jours qui aident les thérapeutes dans leurs analyses. Par exemple, le jeu FreeCell, que tout le monde connait, est utilisé à des fins de mesures psychomotrices. Il en existe actuellement une panoplie de jeux vidéo sur le marché pour aider certaines lacunes mentales que jeunes et moins jeunes ont mais il est difficile de savoir lesquels sont réellement positifs sur la santé mentale et ceux qui sont uniquement à but marketing…

En terminant, les analyses démontrent bien que les jeux vidéo 2D thérapeutiques en ligne semblent plus intéressants que des réalités virtuelles 3D pour le moment. Les coûts élevés et l’inaccessibilité de l’équipement pour les mondes virtuels limitent l’utilisation de ces jeux vidéo. Par contre, l’arrivée des MMORPG comme WoW permettrait d’avoir une plateforme gratuite et que certaines plateformes pourraient être adaptées pour les programmes d’intervention. Il sera donc important de contrôler l’environnement car des interactions infinies dans un jeu tel que WoW pourrait agraver certains syndromes…

Wow univers MMORPG

Croyez-vous que les MMORPG comme World of Warcraft vont révolutionner la façon de faire des jeux vidéo thérapeutiques?

¹Online video game therapy for mental health concerns: a review, Vilkinson N., P. Ang. R., H Goh D. (2008), The international Journal of Social Psychiatry, 54-4, 370.

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Commentaires (13)

RT: @mondeplaytime: Des jeux vidéo thérapeutiques en ligne ( http://bit.ly/1iZh3f )

pfff on joue a wow on est peut etre des no lifes mais on est pas dependant a ces jeux et ces trucs thérapeutique c’est de la connerie sa fera chier les enfants c’et tout

euhh.. moi perso j’y joue je l’avoue ces un jeux qui te rend completement addicte et peut-etre que cet image deviendra réelle c’est ouf se jeu il fait des ravages

jai etait addicte a wow et cette image represante tres bien la realiter

Le topic (si j’ai bien compris) parle de sois disant thérapies pour jeunes surdoués qui n’arrivent pas à exprimer leurs sentiments par les jeux vidéos ? C’est une blague c’est ça, vous pensez qu’en incrémentant l’esprit d’un jeune dans un monde imaginaire il va pouvoir réussir à exprimer ces sentiments sur des pixels, sympa les recherches qui coutent plus à la société qu’ils ne produisent en services … Pathétique. Je joue à World Of Warcraft, je ne suis pas un génie et j’ai une vie sociale normale (Petite amie, relation frère/parents stable, amis et vie scolaire corrects) et je joue une fois par jour à ce jeux. Ce dernier ne m’empêche pas de percevoir la vie comme un sois disant jeux, empêchant de laisser libre cours à mes idées ou mes émotions. Ceci vous voyez, ce sont des préjugés sur les jeux, les gens qui ne comprennent pas qu’un MMORPG est identique à des jeux de cartes ou de dames par exemple (en ligne !), sont ceux qui achètent les médias pour divilguer des images pris au cas par cas de jeunes étant drogués de WoW dans notre cas. Mais c’est faire passer un cas précis pour une généralité, c’est faux, c’est comme si on disais que les Américains sont tous des beaux gosses bourrés de fric vivant dans des villas de rêves…
En conclusion, lorsqu’on ne sait pas, on ne “blablate” pas pour “blablater” … !

Bonjour Sabathiel,

les recherches démontrent que certains jeunes, pas nécessairement surdoués mais ayant des problèmes de santé mentale, arrivent à mieux apprendre comment leurs valeurs personnelles influent leur environnement à l’aide de jeux vidéo thérapeutiques.

Si cela coûtait réellement plus cher à la société sans apporter de résultats tangibles, cette avenue thérapeutique ne serait pas en constante évolution.

Il ne faut pas mélanger les 2 thèmes. Les jeux thérapeutiques sont actuellement en 2D mais l’avenue des univers virtuels 3D (comme WoW) sont une belle opportunité pour les chercheurs d’améliorer les jeux et d’impliquer encore plus les jeunes ayant des troubles psychologiques. Wow est et restera un jeu divertissant en premier lieu et le comparatif de WoW était pour démontrer ce qu’est un univers virtuel.

Pour les médias, ce n’est pas nouveau qu’ils font passer des généralités sur différents thèmes. Le poker est un bon exemple car si tu joues au poker en ligne, les gens autour de toi pourront penser que tu y es dépendant et que tu perds beaucoup d’argent. C’est une généralité que j’ai déjà eu à faire face, même si ce n’est pas la majorité des gens qui vivent cette réalité.

En terminant, les jeux vidéo thérapeutiques sont POUR les jeunes qui ont des problèmes psychologiques et une plateforme virtuelle, comme WoW, et cela permettrait de les aider davantage.

Allez, à bon entendeur, tu peux consulter l’étude si tu veux en savoir plus et voir que je ne “blablate” par pour “blablater” ;)

Bonsoir,
Je viens de lire ce que vous avez dit et je suis tout à fait d’accord avec ce que vous avez dit, néanmois, excercer de tel thérapie sur des sujets atteints de par le biet de jeux en 2D et pour ma part sans sens, incrémenter un jeune dans un monde parallèle pour lui faire “recouvrir ses sens” est un peu vite réfléchi, dans le sens ou ce sont ces type de jeux qui sont cause d’abus et même de suicide (j’en reviens encore à WoW dans cet exemple). Pourquoi ne pas reconstituer des scène de la vie quotidienne dans un espace aménagé et des “acteurs” qui joueront le rôle de citoyens dans le sortir d’une gare ou d’un lieu public, pour recréer l’espace de vie Lambda, au lieu d’essayer d’éveiller l’émotions d’un patient sur un cellule à pixel qui ne réprésente casiment pas (ou très peu) de “vie” si je puis dire (ce qu’il ont besoin justement, c’est cette vie).
Ce type de patients, si il est pérturbé mentalement, doit avoir subit un choc émotionnel bref ou prolongé durant ces années passées, il faudrait donc remonter à la source par des séances préalables de recherches ou d’une esquisse du problème du patient, le confronter à une double vie n’apporte, à mes yeux, aucun changement, et je doute que celà marche pour tous vos (vu que vous parliez de maladie dans votre article). Je n’ai pas eu l’intention de vous dire quel est votre métier, si cette méthode marche, et j’espère qu’elle en sera ainsi, je vous souhaite bon courage pour la suite. J’aurais touché mon mot sur le sujet !
En vous souhaitant bon courage pour la suite, je vous souhaite une bonne soirée.

Sabathiel, joueur invétéré de MMORPG, et fan de jeux-vidéos.

(Pardon du double-post), escusez moi pour le nombre incalculables de fautes de frappe et de grammaire, ce n’est pas à mon habitude ! Bonne fin de soirée.

Bonsoir Sabathiel,

en fait, l’idée proposée du lieu public et/ou une gare démontre justement l’idée de l’environnement virtuel qui pourrait être utilisé éventuellement. Par contre, le problème de cette méthode est le nombre quasi-infini d’interactions possibles et donc, une possible perte de contrôle.

Il faut dire également que l’étude, datant de quelques années fait surtout référence aux environnements 2D, qui fonctionnent bien, mais qui n’utilise pas nécessairement les technologies d’aujourd’hui.

Comme tu le mentionnes, Wow, et d’autres jeux, causent parfois des problèmes psychologiques à certains joueurs, voire irréaparables par la suite. C’est pour cela qu’il est important de bien contrôler l’interaction du jeune.

De l’autre côté, avoir un monde virtuel très large fait en sorte qu’il est difficile d’évaluer chacun des scénarios et de pouvoir aider l’enfant dans son apprentissage. Même si l’enfant ayant des problèmes psychologiques peut avoir un lien avec choc émotionnel dans son enfance, ce n’est pas obligatoire.

Personnellement, je ne crois pas que l’enfant ressent une double vie à travers des jeux vidéo thérapeutiques 2D, contrairement à ce qu’il pourrait ressentir dans un univers virtuel comme WoW.

Donc en terminant, effectivement, comme je le posais à la fin de mon billet, est-ce que les mondes virtuels comme WoW peuvent aider les enfants ayant des problèmes psychologiques? Avec ton exemple de gare et de lieu public, je crois que ta réponse serait oui.

Merci pour ton interaction, n’hésites pas à dire ton opinion sans hésitation.

Pascal

Bonsoir,

Réponse clair, détaillé, et on voit que vous connaissez votre sujet, je suis convaincu ! Votre méthode dois sans doute être une bonne alternative aux thérapies classiques chez un psychologue. J’espère que vos recherches ne s’arrêteront pas là, qui sait un jour vous vendrez peut-être des univers 2D spécialement conçus pour être utiliser par les psychologues eux-même *rire*.
Je vous souhaite une bonne nuit, même si je doute que vous ne vous leviez à cette heure-ci pour répondre à votre lectorat.

Post scriptum : Quel métier exercez-vous en ce moment ? êtes vous un psychologue ou une sorte d’anthropologue ?
Post scriptum 2 : je devrais écrire en style lettre plus souvent pour réagir sur les forums !

Bonsoir Sabathiel,

En fait, ce n’est pas ma méthode mais bien une méthode utilisée par les spécialistes dans le domaine, ce n’est que mon blogue ici et j’ai seulement analysé une recherche scientifique sur ce thème.

C’est flatteur pour les métiers que tu mentionnes mais je suis actuellement étudiant à la maîtrise en commerce électronique et je tente de me spécialiser particulièrement dans les jeux vidéo. En fait, j’en suis un grand fan depuis ma tendre enfance. Actuellement, il existe tellement de préjugés et de mauvaises images reliés aux jeux vidéo que je voulais, grâce à ce blogue, démystifier cet univers encore méconnu ou plutôt mal interprété du grand public.

Plusieurs études utilisent actuellement les mondes virtuels pour analyser le comportement humain. Un exemple, dans un autre billet, était d’avoir intégré une épidémie dans un monde virtuel et avait analysé le comportement des utilisateurs face à ce virus qui pouvait anéantir leur personnage. http://www.pascalfredette.com/la-grippe-ah1n1-dans-world-of-warcraft/

Au fait, pas de danger pour me “lever” de bonne heure, c’est que j’habite au Canada donc il est 6 heures de moins que chez toi, en supposant que tu habites en France ou à proximité de ce fuseau horaire. En terminant, pas de problème pour l’écriture car le plus important est de se faire comprendre et de pouvoir échanger :)

Si vous voulez des conseils pour arrêter WoW : World of Warcraft ou tout autre témoignage que vous voulez partager par rapport à vos difficultés rencontrées ou celles de vos amis =>

C’est par là : http://www.arrete-wow.com.

Amicalement.

Vincent.

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType