5 faits étonnants sur les jeux vidéo

0

Posted by Pascal | Posted in Consoles, Divertissements | Posted on 07-12-2014

 

Depuis plus de 20 ans, les jeux vidéo font partie intégrante dans la vie de millions de joueurs à travers le monde. Évoluant constammant et s’adaptant aux exigeances des consommateurs, les jeux vidéo ont une culture bien propre à eux.

Étant constamment au sein de débats de toutes sortes, personnes ne peut aujourd’hui nier leurs impacts sur la société. Comme nous le verrons dans l’article, les jeux vidéo peuvent également grandement surprendre, par des faits et des événements particuliers peu connus par les initiés.


En collaboration avec jeu-gratuit.ca, je vous présente 5 faits étonnants ou inédits dans le domaine du jeu vidéo. Certains vous surprendrons grandement!

Luigi est le frère jumeau de Mario en raison d’une limitation de mémoire de la NES

Quand on pense à Mario, nous pensons généralement à Luigi, son frère, qui n’a pas eu la vie aussi facile que lui!

L’histoire est que Luigi est ce qu’il, une version presque copié de Mario, car les développeurs de l’époque n’avaient tout simplement pas d’autre choix que de le faire de cette façon. En raison des limitations de la NES, il était impossible de générer un joueur pour un second personnage qui soit complètement différent de mario. Ainsi, les concepteurs ont dû se contenter de cloner Mario Bros et de le colorier en vert plutôt qu’en rouge. Ils ont alors décidé de commercialiser les deux personnages comme étant des frères parce que cela donnait une explication naturelle pour expliquer pourquoi les deux personnages avaient autant de similitures physiques. À noter que Super Mario Bros fût le jeu le plus vendu sur la console NES, avec plus de 40 millions d’exemplaires écoulés. (Source : Ici et )

Il existe une version ‘Gamer’ du livre des Records Guinness

Tout le monde connait le fameux livre des Worlds Guiness Records, qui répertorie un nombre incroyable de records années après années, dans des catégories aussi diverses et inusités les unes des autres. Cependant, peu de gens savent qu’il existe une version ‘Gamer’ à ce livre. Le Guinness World Records Gamer Edition est un livre dédié aux différents records reliés au domaine du jeu vidéo. La première édition a été publiée en Février 2008 et nous sommes aujourd’hui rendu à la 7e édition.

Cette édition spéciale, composé d’environ 250 pages, est remplie de faits divers concernant les jeux vidéo, des anecdotes, des records et un historique complet de l’univers du jeu vidéo depuis son existance. Apprenez-en davantage sur ce livre au http://www.guinnessworldrecords.com/gamers/.

Rockstar a payé des journalistes pour donner volontairement une mauvaise presse à Grand Theft Auto

Voici un fait qui pourrait surprendre plusieurs d’entre vous, étant donné que généralement, les entreprises souhaitent recevoir de bonnes critiques pour leurs produits commerciaux. Mais selon plusieurs sources, dont beaucoup viennent de l’entreprise Rock Star elle-même, la société écossaise a effectivement payé des journalistes afin de générer du buzz négatif et de la polémique avant la publication du premier jeu de la franchise Grand Theft Auto en 1997. (Source : http://www.gamesindustry.biz/articles/2012-10-22-gta-max-clifford-made-it-all-happen).

Cela peut sembler très bizarre mais tout de même très brillant de la part de l’entreprise car avouons-le, la controverse vend. Si quelqu’un vous dit qu’un jeu est malade et violent, vous êtes probablement plus susceptibles de vouloir vous le procurer. La tactique a très bien marché car selon la section Finance du site web Yahoo, le premier volet de cette franchise s’est vendu à plus de 185 millions de copies et que le cinquième volet de la franchise bat de nombreux records comme par exemple, le jeu le plus cher de l’histoire à 265 millions de dollars. Après seulement 3 jours de commercialisation, les recettes pour Grand Theft Auto V s’élevaient à 1 milliards de dollars.

Le mode multijoueur dans GoldenEye 64 a été créé en moins d’un mois

Si vous aviez des amis, un nintendo 64 et une copie du jeu de GoldenEye lorsque vous étiez enfant, certains de vos plus beaux souvenirs sont plus que probablement lié à celui du mode multijoueur du jeu. Ce mode multijoueur, révolutionnaire pour son époque, a mis en place un grand nombre de normes qui nous sont toujours en haute estime maintenant en ce qui fait un bon jeu de tir à la première personne.

Assez étonnamment, cependant, le mode multijoueur de GoldenEye a été créé à la toute dernière minute grâce à un éclair de génie d’un des concepteurs, et a été implanté dans le jeu au tout début comme étant une phase expérimentale. Les développeurs qui ont conçu le jeu n’ont même pas demandé à leurs supérieurs s’ils étaient d’accord avec ce projet, alors ils l’ont construit secrètement en espérant le meilleur. Heureusement, ce mode a finalement été intégré à la version finale, bien que cela n’ait pris qu’un mois de développement. Il est sûr de dire que cette petite expérience a changé pour toujours la facette des jeux vidéo, mais si le risque était énorme. (Source : http://ca.ign.com/articles/2012/08/14/goldeneye-007-almost-didnt-have-multiplayer)

Selon jeuxvideo.com, une des plus importantes ressources francophone en matière de jeux vidéo, le jeu s’est vendu à près de 8 millions d’exemplaires. L’édition 2010 du livre des records Guinness place le jeu à la 31e position des meilleurs jeux de tous les temps. Encore aujourd’hui, GoldenEye 64 est considéré comme étant un des pilliers des first-person shooter multijoueurs.

La légende de Zelda: Le masque de Majora existe grâce à un pari

Après le succès mondiale de The Legend of Zelda: Ocarina of Time, le créateur Shigeru Miyamoto a rassemblé son personnel afin de travailler sur un projet intitulé “Ura Zelda”, qui à ce jour n’a jamais été terminé. (Plus d’info ici). La raison pour laquelle il n’a jamais été terminé? Eiji Aonuma, un chef-concepteur qui dirigait le projet à l’époque, s’est plaint à Miyamoto qu’il n’aimait pas l’idée du concept de “Ura Zelda” et ne voulait plus travailler sur le projet, car il était convaincu que ce jeu allait être un flop.

Miyamoto, étant un gros preneur de risque, a lancé un défi à son chargé de projet: S’il pourrait développer une suite à Ocarina of Time en un an, il allait alors éliminer “Ura Zelda” pour toujours. Évidemment, le développeur a relevé le défi avec brio et fait de ce sixième opus de la franchise, Le masque de Majora, l’un des jeux les plus adulés de tous les temps, avec 3,3 millions de copies vendues. Cependant, nul ne sait si Ura Zelda aurait connu le même succès.

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType