Êtes-vous trop violents?

10

Posted by Pascal | Posted in Consommateurs, Marketing | Posted on 16-09-2009

Tags: , , ,
 

La vérité dévoilée en ce qui concerne la violence dans les jeux vidéo!

On entend beaucoup d’histoires que la violence chez les jeunes proviendraient, en partie, des jeux vidéo. Avec les informations ci-dessous, vous serez en mesure d’avoir une opinion fondéeps3-nhl-10-1244541852-1 sur des faits.

Tout d’abord, si vous n”avez pas suivi l’actualité entourant la sortie du jeu NHL 10 sur les différentes consoles, Trevor Linden a affirmé que la violence dans les jeux vidéo de hockey est un bon outil pour enseigner aux enfants que les bagarres font partie du jeu.

Bon, je ne peux pas dire que je suis entièrement d’accord avec son affirmation! Les bagarres font effectivement partie d’une game de hockey mais ce n’est pas pour rien que c’est seulement toléré dans les ligues majeures par des professionnels. Oui, ça permet de défendre son gardien, de mettre de la pression, etc. Les jeunes n’ont, par contre, pas la notion de stratégie avancée et pourront avoir tendance à se battre sans raison apparente ou seulement pour se “venger”.

Après avoir lu cet article, j’ai voulu pousser mes recherches à savoir si ce sont réellement les jeux vidéo qui créent des comportements agressifs chez les enfants et les adolescents. En fait, c’est bien beau de savoir que les jeunes à Columbine jouaient trop longtemps à des jeux vidéo mais combien de millions de jeunes et moins jeunes jouent également et qui pourtant ne toucheront jamais à une arme à feu de leur vie. Est-ce qu’il existe réellement un lien de causalité? Voici quelques données recueillies dans la recherche de Brian Vastag¹. Bien entendu, ces données sont appuyées par des études empiriques qui ont, bien sûr, été effectué par des experts.

  • En 2001, Van Eewyk et Lilian Bensley révèle que les enfants démontrent plus d’agressivité immédiatement après avoir joué à un jeu vidéo contenant de la violence.
  • Malgré une augmentation continue des ventes de jeux vidéo violents aux États-Unis dans les années 90, le CDC rapporte une diminution d’adolescents ayant des armes ou qui se battent à l’école.
  • Dans les années 1990, lors de l’apparition des jeux vidéos graphiques, le taux d’homicide a diminué de 20.5 à 11,7 pour 100 000 adolescents et de 2,5 à 1,5 pour 100 000 jeunes adolescents.
  • Une étude parmi 600 étudiants de 7e et 8e année démontre que les garçons jouent 13 heures par semaine et les filles y jouent 5 heures par semaine.
  • Cette même étude mentionne que les garçons ont nommé un jeu avec une violence élevée dans 50% du temps et 20% pour les filles.
  • La plus forte corrélation entre les habitudes aggressives ne viennent pas des jeux vidéo mais bien du niveau d’implication des parents dans l’achat et du suivi du jeu vidéo.
  • En 2003, une cour américaine a conclu qu’un mineur avec un environnement familial adéquat n’allait pas avoir de détériorations mentales parce qu’il joue à des jeux vidéo.

media--image-216649-article-ratio_450

Le dernier élément, que je suis totalement contre, est qu’un jeune qui joue 4 heures ou plus de jeux vidéo par jour est un symptôme et que ces enfants ont besoin d’aides sociales et émotionnelles. En fait, un jeune qui joue 4 heures de jeux vidéo par jour est un passe-temps comme un autre, que ce soit de la lecture, écouter la télévision ou d’être à l’ordinateur en train de chatter sur msn ou facebook. J’ai seulement l’impression que le jeu vidéo n’est pas accepté totalement comme vrai loisir et qu’il est maintenant le “bouc émissaire” des problèmes causés par la génération W.

Finalement, il faut faire un juste milieu tant qu’à moi. Les parents se devraient de vérifier le contenu du jeu sur Internet avant de faire l’achat et vérifier les jeux vidéo que leurs jeunes possèdent.

Est-ce que vous êtes surpris ou étonné des différentes statistiques décrites plus haut?

Est-ce que vous avez déjà vu des jeunes de votre entourage jouer à des jeux qu’ils ne devraient pas jouer?

¹VASTAG B. (2004), Does Video Game Violence Sow Aggression? Studies Probe Effects of Virtual Violence on Children, Jama, 291-15, 1822

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Commentaires (10)

J’aime. Ca me rappelle une histoire que je t’ai racontée, non ?

Des enfants qui joue a Grand theif auto c’est pour moi aussi dangeureux qu’un enfant qui conduit une voiture (http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2009/08/03/007-Conducteur-jeune-SQ.shtml)
Quand jétait plus jeune jétait contre le système de classement des jeux parcequ’il m’empêchais d’acheter les jeux violent, mais maintenant adulte je comprend et je ne voudrais pas qu’on en vende a mes enfants par exemple. Bannir des jeux trop violent comme l’australie et l’allemagne c’est excessif selon moi. Mais empêcher la vente de jeux trop violent au mineur je suis daccord

Excellent billet! Très intéressant!

@Mongooz
ouais, c’est un sujet délicat et tout le monde en parle sans nécessairement pouvoir s’appuyer sur des faits… et bien voilà, c’est fait haha

@Yarek
tout à fait, on ne le comprends pas quand on jeune pourquoi nos parents nous règlementent sur les jeux mais avec du recul, on se rend bien compte qu’on risque de faire la même chose!

@Maud
Merci :)

NHL 2010 rocks ! et le mode de bagarre, malgré la violence marquée, est que trop bon haha ! … btw je viens de penser à ca j’ai jamais joué à un jeux video que je trouvais bon et qui n’avait aucune bagarre, guerre, guns dedans ….

@Yarek – J’suis d’accord avec toi en partie mais a mon avis, une grande part des responsabilités revient aux parents. Je ne les accuse pas, loin de la, mais je peux te garantir que la grande majorité n’est pas informé. Toi, tu les connais ces jeux et tu ne voudrais pas qu’on en vende a tes enfants, ni même moi. Mais d’autres n’en connaissent même pas l’existence ou sont, a leurs yeux, des jouets ! Fini l’ère du Super Mario Bros, ou l’on faisait courir son petit bonhomme et sauter sur des monstres pour sauver une princesse.

En ce qui attrait au bannissement de certains jeux (comme le bannissement de L4D2 en Australie dernièrement), je reste septique. Si ces systèmes de classements (ESRB, PEGI et cie) se montrent insuffisants et qu’on croise toujours des mômes de 7 ans en plein GTA 4, et bah je suis tout a fait d’accord avec ces mesures, aussi drastiques soient-elles. Mais je vais aller plus loin. Tu sais, certains jeux indiquent “Online interaction not rated by the ESRB”. En tant que joueur en ligne, je peux même pas te dire combien de jeunes joueurs (moins de 16 ans) traînent sur des serveurs de jeux tels que Call of Duty (ESRB: M – PEGI: 16+), Resident Evil 5 (ESRB: M – PEGI: 18+) voir même GTA 4 (ESRB: M – PEGI: 18+). A ce niveau la ca devient pire qu’uniquement évoluer dans l’univers violent ou vulgaire du jeu mais les joueurs entre eux deviennent de vrais monstres vulgaires ! Je n’arrive pas à croire que papa et maman n’entendent pas ça !

Bref, c’est un sujet sur lequel on peut debattre des heures et je sentais l’obligation de donner mon point de vue :)

@Phil
excepté peut-être les fameux mario et zelda avec lesquels on a joué des heures et des heures!! T’a ben raison par contre parce que moi aussi, les jeux que je joues possède soit : violence, sang, accident, guerre, guns…

@Mongooz
comme tu mentionnes, c’est vrai que plusieurs parents ne sont peu ou pas du tout au courant du type de jeux que les enfants ou jeunes adolescents s’achètent! Mais en même temps, je me demandes si les compagnies produisent des jeux réellement destinés à un public plus jeune ou elles les guident vers des jeux qui ont besoin d’être “addictif”.

Anyway, j’ai l’impression que même si nous voyons des limites apparaitre concernant la vente de ces jeux, les jeunes pourront trouver un moyen de contourner les règles soit par des jeux usagés ou que quelqu’un d’un peu plus vieux l’achète pour lui (comme on a déjà fait pour de l’alcool dans not’ temps)…

Wow! Le point est bien présenté par Mongooz et je suis d’accord avec ce qu’il dit. Mais au delà des faits présenté par Pascal dans son billet, je sais pertinement que jouer à un jeu violent et vulgaire ne fait pas de moi quelqu’un de plus violent. Les gens ont dit la même chose lorsque le phénomène de la musique Rock’N'Roll est apparu sur la scène musicale sans qu’il n’y ait aucun lien de cause à effet entre la musique et le niveau de violence dans la société. Faut en prendre et en laisser.

@MongooZ
Je comprend que les parent doivent jouer un rôle, mais le vendeur devrais s’il se rend compte que le jeux sera pour un enfant expliquer le jeux. Ou expliquer comment le système de classement marche. Chose qui est sur c’est que les parents manque d’information

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType