Les mini-jeux dans nos jeux vidéo

1

Posted by Pascal | Posted in Divertissements, Marketing | Posted on 29-11-2010

Tags: , , , , , ,
 

Avez-vous vu le film Inception dernièrement?

Brièvement, c’est l’histoire d’un voleur qui tente de créer des rêves pour contrôler l’imagination d’une autre personne pour ainsi y acquérir de l’information. Il est à ce point doué avec cette technologie qu’il peut simuler un rêve dans un autre rêve, donc avoir plusieurs “niveaux” de rêves!

Le lien avec les jeux vidéo? On passe maintenant de plus en plus de temps dans les différents petits jeux, c’est-à-dire qu’on joue de plus en plus aux jeux à l’intérieur même de nos jeux vidéo préférés. Vous ne voyez toujours pas où est-ce que je veux en venir? Voici quelques explications et exemples pour mettre ce concept dans un contexte plus clair.

Dans le dixième art, le jeu dans le jeu vidéo peut supplanter ce même jeu vidéo. Ce qui doit être un simple divertissement d’un grand édifice vidéo-ludique ou un Easter Egg finit par absorber les joueurs, quitte à les détourner de l’objectif et de leur principale quête.

Par exemple, on se retrouvait à passer des heures à jouer au billard dans Deux eX d’Eidos, à faire des courses de voiture avec Brucie dans GTA IV de Rockstar et même se creuser les neurones sur Geometry Wars dans Project Gotham Racing de Bizarre Creations. Ce dernier concept est un cas à part puisque Geometry Wars a connu un tel succès d’estime dans la communauté qu’un titre à part entière a ensuite été développé. Pour ma part, je trouve que c’est un excellent moyen pour tester un concept de jeu en minimisant les coûts ainsi qu’en atteignant un grand marché!

Le joueur est maintenant capable de faire une immersion tellement grande dans le jeu qu’il joue aux petits jeux (minigames) comme s’il était réellement le personnage! Les jeux avec intrigue principale sont très populaires mais on remarque de plus en plus de mini-quêtes et de petits divertissements autour de l’histoire principale qui peuvent devenir de vrais “time consuming”! Parole de gamer! Comme vous le savez peut-être, je suis complètement fan de la série Fallout et plus la série avance, plus j’aime jouer à tous les jeux offerts dans chacun des jeux! Le dernier qui est sorti, New Vegas, la capitale du poker permet de jouer à des jeux de hasard directement dans le jeu.

Cependant, la palme des jeux dans le jeu revient sans aucun doute à la série Final Fantasy, dont chaque épisode recèle en lui-même des bijoux vidéo-ludiques. La descente en snow-board dans Final Fantasy 7 est clairement un moment fort de l’aventure de Clad : plus d’une personne a rechargé sa sauvegarde encore et encore pour revenir au Village Glacon et dévaler à nouveau les pistes du Grand Glacier. Quant au Golden Saucer, il était grâce à ses lumières frénétiques et sa musique hypnotique le temple des joueurs d’argent prêts à risquer leurs précieux Gils dans de nombreuses attractions à l’intérêt assez relatif (que 13 ans d’ancienneté ont d’ailleurs bien terni).

Final Fantasy X est, quant à lui, l’occasion unique de découvrir le Blitzball, un mélange original de football et de water-polo. Relativement agréable mais répétitif, il donnait surtout la possibilité, après d’innombrables parties, de récupérer l’un des constituants de l’arme ultime de Wakka. Les mini-jeux les plus passionnants signés Square (et plus tard Square-Enix) restent certainement les jeux de cartes : Final Fantasy 8 et 9 proposent des variantes inédites et très réussies, répondant respectivement aux doux noms de Triple Triad et Tetra Master (le dernier n’étant pas à confondre avec le jeu de blackjack accessible à l’aide d’un code sur l’écran de fin.)

Pour mettre en contexte, le très immersif Triple Triad se joue sur une grille de 3 cases par 3, sur laquelle les cartes sont progressivement placées au cours de la partie. Ses règles ne sont d’ailleurs pas sans rappeler celles du texas hold’em. Comme le manuel de FF8 nous le dit : “chaque joueur est désigné par une couleur et dispose de cinq cartes. Les joueurs posent une carte à tour de rôle. Selon la force des cartes et les règles en vigueur, certaines cartes adverses sont retournées à la couleur de celui qui joue. Le gagnant est celui qui possède le plus de carte de sa propre couleur”. La plupart des PNJ de Balamb étant toujours prêts pour une partie, des heures et des heures peuvent se passer sans s’en apercevoir sur le plateau de jeu, d’autant qu’au fur et à mesure de votre progression il est possible de gagner des cartes de plus en plus puissantes et de devenir le véritable Phil Ivey du Triple Triad. A noter que l’on peut encore aujourd’hui jouer en ligne au Triple Triad grâce à FFWorld Triple Triad.

Le Tetra Master de FF9 reprend les bases de son prédécesseur en mettant toutefois de côté son aspect orienté sur la stratégie du poker. Possédant points d’attaques et de défenses magiques et physiques, les cartes affichent également un certain nombre de flèches qui détermine la façon dont se déroule ensuite le combat. Comme aux échecs, il est nécessaire de faire preuve de beaucoup d’anticipations et de stratégies pour devenir un expert du Tetra Master! D’ailleurs, je suis vraiment très loin d’être un champion du Tetra Master mais il a su me divertir pendant quelques heures il y a de ça, déjà plusieurs années!

Finalement, même si cela fait des années qu’on joue à des mini-jeux dans nos jeux vidéo, il faut noter que les mini-jeux sont de plus en plus importants à jouer pour gagner des armes uniques, pour débloquer des niveaux ou même obtenir des achievements! Ça permet de donner une profondeur supplémentaire à nos jeux vidéo, de rallonger la durée de vie du jeu ainsi que de satisfaire certains vrais gamers qui aiment les jeux old school qui ne demandent pas beaucoup en matière de graphisme et de complexité! D’ailleurs, ces mêmes petits jeux commencent justement à refaire surface comme applications sur les appareils mobiles, mais ça, c’est une autre histoire!

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Commentaires (1)

great post, thanks for sharing

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType