Restez, Payez et Jouez selon Obopay

6

Posted by Pascal | Posted in Consommateurs, Marketing | Posted on 26-11-2009

Tags: , , , , , ,
 

Les solutions de paiement électronique par téléphone mobile sont de plus en plus convoitées par les compagnies offrant des casual games sur leur site web.

Obopay solutions paiement électroniqueFondé en 2005, la compagnie Obopay a vu juste en offrant la possibilité à tous les téléphones mobiles d’envoyer ou de recevoir de l’argent, d’acheter et de vendre des produits, des services ou des informations.

Cette solution pourra être utilisée avec n’importe qui, à n’importe quel moment et à n’importe quel endroit dans le monde d’une manière pratique, sécuritaire et surtout, accessible à tous.

Récemment, Obopay a annoncé son entrée dans le marché des jeux vidéo en ligne avec une solution de paiement électronique instantanée par téléphone mobile.

Les utilisateurs ainsi que les détaillants offrant des casual games apprécieront les nombreux avantages d’utiliser ce service de paiement par téléphone mobile. En fait, les utilisateurs peuvent lier leur carte de crédit ou débit avec leur téléphone mobile ce qui rend la procédure d’achat de produits en ligne plus facile, plus rapide et plus sécurisée.

Obopay solution paiement en ligneSi vous croyez qu’Obopay n’est qu’un petit joueur dans l’industrie, détrompez-vous car quelques-uns de ses partenaires d’affaires dans le marché des jeux vidéo en ligne et de l’achat des produits digitalisés sont Nokia, AT&T, Verizon Wireless, Citi Financière, Blackberry et Mastercard.

Le principal avantage d’Obopay est qu’une fois que le consommateur s’est enregistré sur Obopay, il n’a qu’à utiliser son téléphone mobile et un NIP (code d’identification personnel) sans avoir à interrompre son expérience de jeu ou de quitter l’application en cours. Par exemple, lorsque vous jouez à jeu quelconque sur Facebook, vous n’auriez pas à être redirigé vers un autre site qui complètera la transaction monétaire et d’avoir à revenir sur Facebook. Tout se fera naturellement et sera transparent pour le joueur voulant acheter quelque chose en lien avec son casual game.

Combien de fois avez-vous fermé le jeu quand vous avez vu qu’on vous redirigeait vers un autre site et que cela vous aura fait décrocher de votre expérience de jeu?
Pour ma part, un peu trop souvent à mon goût…

Carol Realini CEO Obopay

Carol Realini, fondatrice et CEO de Obopay mentionne:

“We are excited about the opportunity to bring our mobile payment expertise and credibility into the online payments market. The growth of the online game industry shows tremendous promise and is impacting the development and monetization of social networks.”

“Obopay is making it easy and safe to purchase online games and digital goods. Our “stay, pay and play” solution benefits both the gamer and the merchant. This product launch further illustrates our commitment to bringing innovative solutions to a generation that trusts the power of their mobile phone.”

Elle a également donné une entrevue à Paperblog à propos de l’intérêt porté d’Obopay à l’industrie des jeux vidéo en ligne.

DFC IntelligenceDavid Cole, président de DFC Intelligence (une firme de recherche marketing orientée sur les jeux vidéo, les jeux PC, les jeux vidéo en ligne et le divertissement interactif) commente l’industrie des jeux vidéo en ligne:

“While online games have been growing for some time, the biggest story of the past year had been the meteoric rise of social gaming and virtual goods,”

“We forecast that over the next five years the worldwide online game market will nearly double to reach over $17 billion by 2014. Much of this growth will be driven by developers and merchants increasingly producing sophisticated online business models and payment platforms to maximize monetization.”

Vous pouvez consulter davantage d’informations de DFC Intelligence à propos de la nouvelle réalité de l’industrie sur cet article de Gamasutra. Ce billet parle principalement d’Obopay mais peu importe la plateforme, tous les joueurs de l’industrie doivent profiter du marché en croissance des jeux vidéo en ligne nommé casual games.

En résumé, un objectif majeur du marketing consiste à faciliter la transaction du consommateur. La facilité d’utilisation perçue des paiements électroniques par les casual gamers n’est pas nécessairement aussi grande que les invétérés du web. De plus, ils existent encore bien des joueurs qui ressentent une insécurité à donner leur numéro de compte bancaire à un site de divertissement.

Il est donc important de favoriser l’expérience complète du client pour ainsi offrir un meilleur service à la clientèle et donner une possibilité d’augmenter son chiffre d’affaire de manière naturelle.

Source: PR Newswire

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Commentaires (6)

ah…. un autre truc pour se monter des bills de 300$ par mois. Je trouve ça dommage de voir que les compagnies abusent du fait que les gens sont accros au jeu pour faire du cash. C’est évident que si tu es en pleine conquête, tu vas payer pour continuer et atteindre le prochain level. C’est comme une drogue, on s’en rend juste pas compte.

En fait, les jeux vidéo sont considéré comme une drogue à l’occasion. Certains ne peuvent pas contrôler leurs désirs de jouer intensivement (comme plusieurs joueurs à WoW). Par contre, ce service ne peut pas débiter un montant sans le consentement. Il faut être préalablement inscrit sur le site donc de l’avoir fait avant de commencer à jouer.
Cette méthode facilitera le côté transactionnel des clients mais comme chaque amélioration technologique, les sujets délicats comme les jeux de hasard et les jeux vidéo auront un effet négatif, voire pervers pour certains joueurs…

Je vois plus le coté pervers que le coté pratique de ce nouveau mode de paiement. Si je prend par exemple le Itouch, pour ajouter de la musique et t’inscrire sur leur site, on a absolument besoin d’une carte de crédit. alors en ajoutant des jeux, des chansons, des fonctions une fois de temps en temps, on arrive au bout du mois avec un beau bill qu’on avait pas prévu. Le problème C’est qu’on se dit, bah, c’est juste 5$, mais 5$ de la shot, en bout de ligne, ça monte vite.

Le truc, c’Est de se prendre une carte de crédit avec une limite de 500$ comme ça la carte nous limite… :)

Une limite ou bien une carte prépayée peut facilement limiter les dépenses :)

Me connaissant comme une incontrolable, je n’adhère tout simplement pas à ce genre de chose parce que j’ai déjà eu mes lecons et j’ai vu mes paies disparaitre assez rapidement… C’est à l’extrême j’admet, mais je n’ai pas le choix.

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType