Tué par un jeu vidéo…

6

Posted by Pascal | Posted in Consommateurs, Divertissements | Posted on 23-09-2009

 

Difficile à croire mais l’homme est mort à cause d’un jeu vidéo en ligne…

En fait, c’est un sud coréen qui est mort à 28 ans en jouant pendant plus de 50 heures de jeux vidéo en ligne!

Bon, je sais que la nouvelle n’est pas vraiment récente mais si je m’en souviens encore aujourd’hui, c’est qu’elle est quand même assez frappante. Imaginez-vous jouer pendant plus de 2 jours complets sans arrêt. Bon, d’accord, je sais que j’ai déjà joué de 12 à 24 heures sans arrêt mais on s’entend, c’était de l’abus…

sp-wow-gamerL’homme en question faisait un marathon de jeux vidéo en ligne lorsqu’il est mort d’un arrêt cardiaque… Le comble de cette histoire? Il avait arrêté de travailler pour se concentrer à jouer en ligne. Par contre, ce n’était pas la première personnee à mourir d’une tel façon. On peut également retrouver un homme qui est mort après 86 heures de jeux en ligne ainsi qu’un autre qui est mort après 32 heures car il est resté dans une même position pendant trop longtemps.

Pour montrer qu’il est possible de rester devant son jeu sans se lever, il existe (pour les addicts bien sûr) un gadget qui est un petit réservoir pour uriner. Le joueur n’a donc même pas à arrêter sa partie pour aller au toilette… Oui oui, ça existe pour vrai! On retrouve même l’adaptateur pour femmes! Très important, il est indiqué que cela contient 32 onces seulement, surement une information qui peut être utile à connaître avant l’utilisation… Qui est-ce qui va s’en acheter un ? Bon, trève de plaisanteries et soyons un peu plus sérieux…

En analysant la corrélation entre les différentes morts, on remarque qu’ils sont tous asiatiques, qu’aucun de ces hommes n’avaient d’emplois et qu’ils jouaient à des jeux en ligne. Qu’est-ce qui les mené à leur perte dans ces 3 éléments? Certains “trolls” me diront que c’était des asiatiques mais je crois pertinemment que c’est dû au fait que les jeux étaient en ligne. Les médias sociaux apportent beaucoup à la population entière mais elle rend également certaines personnes dépendantes de cette toile infinie. Ces hommes étaient liés à leur personnage à un tel point de s’exténuer jusqu’à la mort! Ayoye!

death jeuC’est avec ces images sordides qu’on réalise que des individus ont une vie plus remplie et plus épanouie en ligne qu’en réel. Les hommes étaient tous âgés dans la vingtaine donc avoir une crise cardiaque ou un arrêt du système nerveux n’est absolument pas fréquent à cet âge. Il faudra donc s’y habituer OU modifer l’éducation de notre jeunesse pour éviter cette problématique qu’apporte les jeux vidéo en ligne. On commence à voir de plus en plus de publicités concernant ce problème (à gauche) mais il va en falloir beaucoup plus pour renverser l’idéologie de la vie en ligne.

En résumé, les parents se DOIVENT de connaître les avantages (interactivité avec les autres, apprentissage en équipe…) des jeux vidéo en ligne mais également les inconvénients de ceux-ci (dépendance, intimidation en ligne…). On peut remarquer que les jeux en ligne ont pris d’assault le nord-américain moyen avec des jeux de type MMORPG (Massively Multiplayer Online Role-Playing Game) comme le jeu très connu World Of Warcraft! Personnellement, j’ai quelques amis qui y sont devenus dépendants (même s’ils ne l’affirment pas) et j’entend des histoires à l’occassion concernant WoW…

Avez-vous des histoires à propos de vous, vos amis ou vos connaissances concernant les jeux vidéo en ligne comme WoW ou un autre jeu?

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Commentaires (6)

[...] This post was Twitted by pfredette [...]

Quelle triste réalité… “C’est avec ces images sordides qu’on réalise que des individus ont une vie plus remplie et plus épanouie en ligne qu’en réel.”. J’aime l’article en général mais surtout cette citation.

J’ai connus des gens, des amis, que j’ai perdus “a cause” de WoW. Contrairement a ce que l’on pourrait croire, ces personnes étaient très intelligentes et très bien entourés (nombreux amis, conjoint(e)s) mais sont tombés dans le piège. Quel piège ? Aucune idée…

J’ai moi-même joué longtemps a WoW (et a de nombreux autre MMO aussi), je me considère comme un gamer (le jeu vidéo est une de mes passions) mais je n’arrive pas a concevoir que ces jeux ne peuvent pas, pour certains, être considérés comme un jeu… comme les autres.

Je crois aussi qu’on ne peut pas tenir les compagnies de jeux pour responsables. Les MMORPG sont, comme leur nom l’indique des jeux en ligne massivement multijoueur, c’est l’aspect MULTIJOUEUR du produit qui en garanti le succès; Le côté social se développe par lui-même.

“En résumé, les parents se DOIVENT de connaître les avantages (interactivité avec les autres, apprentissage en équipe…) des jeux vidéo en ligne mais également les inconvénients de ceux-ci (dépendance, intimidation en ligne…). “; Une autre citation qui reflète bien la réalité. Lorsque mon intérêt pour WoW s’est dissipé (il y a plus ou moins 2 ans) Blizzard a réagit a plusieurs critiques sur le sujet. Pendant les chargement on avait le droit a des “TIPS” particulier du genre: “Go play outside”. A mon avis, ce n’est pas a Blizzard de faire ca mais le geste est la.

Sinon, encore une fois, intéressant l’article :)

Je vais dire comme toi, on ne risque beaucoup moins qu’avant de voir des suggestions d’arrêt de jeu pendant une partie…

Concernant les MMO, je considères ce côté addictif comme une dépendance à une drogue ou à jeu de hasard. C’est très émotionnel et ça peut faire chavirer des vies. Le pire dans tout ça est, comme tu mentionnes, des gens bien équilibrés qui y sombrent…

Merci pour ton commentaire MongooZ :)

C’est vraiment fou!!! Mais j’avoue que les jeux sont faites d’une telle façon que ça te rend accro. J’ai arrêté de compter le nombre de nuit blanche passer à jouer à des jeux, je me disais toujours, un prochain level pis j’arrive, ah pis un autre, pis un autre, pis merde faut que j’aille travailler. Je ne sais pas comment sont créé ces jeux, mais c’est une vraie drogue. J’ai des amis qui jouent des weeks end complet à des jeux… Ils n’ont plus de vie en dehors de ce jeu. Combien de fois, mes amis m’ont dit, je sors pas en fds, pour jouer à WOW ou à DOOM. C’est fou. Le jeu contrôle notre vie!

Gaelle

@Gaelle

C’est vrai qu’on dirait que la conception des jeux se fait pour qu’on en soit addictif mais cela est apparu majoritairement depuis l’arrivée des jeux multijoueurs, en fait, je crois…

Je ressens clairement ton feeling du “une ptite dernière game avant d’aller dormir” car ça m’est déjà arrivé beaucoup (trop) de fois auparavant… Le dead line pour aller dormir est la lumière du soleil qui se lève haha! Depuis quelques années, j’y suis beaucoup plus raisonnables mais certains autour de moi sont restés accroché et maintenant, le jeu contrôle leur vie, un peu comme ceux qui font des jeux d’argent et qui ont perdu le contrôle!

Oui, j’en connais plusieurs qui passe des nuits blanches entières sur WOW. C’est vraiment dure d’arrêter, c’est comme une drogue!

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType