Des jeux vidéo thérapeutiques

18

Posted by Pascal | Posted in Consommateurs | Posted on 26-10-2009

Tags: , , ,
 

homepage_r1_c1La grande majorité de la population utilise les jeux vidéo comme source de divertissements. Par contre, l’utilisation des jeux vidéo comme outil thérapeutique est également présente pour les patients atteints de TDA/H (trouble déficit de l’attention/hyperactivité) mieux connu sous le nom anglophone ADHD (Attention-deficit hyperactivity disorder).

De quelle façon les jeux vidéo améliorent réellement la condition des patients atteint d’ADHD ?

Depuis les années 1980, des professionnels de la santé mentale utilise les jeux vidéo à des fins thérapeutiques. Ils ont toujours apprécié les jeux vidéo solo pour aider les traitements des patients mais avec une intelligence artificielle limitée, ils savaient déjà que l’interaction en ligne serait la solution. Dans tous les cas, il est important de comprendre que les jeux vidéo ne remplacent pas les thérapies mais les complémentent d’une manière pratique. Cela avait été démontré par Delclos and Kulewicz (1986) avec des jeunes de 6e année. Les jeux vidéo amélioraient la résolution de problème des jeunes mais jusqu’à un certain point mais qu’il était nécessaire d’avoir l’intervention d’un professeur pour aller plus loin.

Que ce soit Videogamesblogger ou USAtoday, tous sont unanimes quant à la pertinence des jeux vidéo comme outil dans les soins accordé aux gens souffrant d’ADHD. Par contre, ce ne sont pas toutes les maladies qui utilisent les jeux vidéo. En voici donc quelques-unes des maladies mentales qui utilisent les jeux vidéo hors ligne dans les thérapies d’aujourd’hui

  • Agressivité
    Le programme SMART Talk permet d’exploiter des points de vue alternatifs concernant l’usage de la violence dans les écoles secondaires. En fait, il a pour but de dénigrer le support de la violence et de tenter d’orienter les intentions des jeunes à utiliser des stratégies non violentes.
  • Troubles d’anxiété
    Le jeu Relax to Win aident les jeunes ayant des problèmes généraux d’anxiété. De plus, certains jeux vidéo ont également prouvé leur effet bénéfique face à l’exposition des patients à certaines phobies comme les araignées, les hauteurs, les endroits clos, la peur de prendre l’avion et la peur de conduire après avoir eu un accident. Par contre, ce n’est pas aussi efficace que les sessions réelles avec des experts.
  • ADHD
    Le jeu Pope and Bogard (2001) et d’autres jeux permettent de réduire ces symptômes. En fait, l’étude a porté sur un véhicule dans le trafic. L’étude sans les jeux vidéo apportait une différence entre les deux groupes dont un avec les symptômes tandis que l’étude avec les jeux vidéo ne nuançaient pas ces deux groupes. Cela indique donc que les jeunes avec des symptômes d’ADHD avaient eu de meilleurs résultats sur cette deuxième étude grâce aux jeux vidéo.
  • Autisme
    Le programme TeachTown apporte une plus grande motivation et un plus faible coût que les modèles courants qui traitent les jeunes atteints d’autisme. Les adolescents s’intéressent aux explications données face aux interactions rencontrées dans le programme. En fait, les interactions sont guidées dans des simulations virtuelles comme dans les transports en commun ou dans un bistro.
  • Troubles psychotiques
    Le but du jeu vidéo est de détailler l’élaboration d’un jeu vidéo d’aventure afin d’éduquer les jeunes ayant eu un premier épisode psychotique. L’utilisation de ce jeu n’est donc pas de prévenir mais bien tenter de guérir ces troubles. Des test ont été effectué sur un groupe de personnes schizophréniques avec médication et les résultats ont été positifs après avoir complété des tâches cognitives comme la mémoire dans une réalité virtuelle.

ADHD jeu vidéoLes enfants et les adolescents sont les individus ciblés en premier pour les jeux vidéo thérapeutiques. En fait, pendant que les adultes communiquent sans problème, beaucoup de jeunes éprouvent de la difficulté à interagir adéquatement avec la société sans nécessairement savoir comment résoudre ce problème. Les jeux vidéo deviennent donc un guide pour aider les jeunes à améliorer ces problèmes d’ordre psychologique.

L’intérêt des développeurs de jeux vidéo thérapeutiques se portent également sur les personnes âgées. La moyenne d’âge des personnes âgées visées est de 75 ans et ils ont divisé le groupe en 2 pour les fins d’une étude. Le premier groupe faisait différents exercices sur des logiciels pour améliorer l’apprentissage et la mémoire et ce, 100 minutes par jour, 5 jours par semaine et pendant 6 semaines. Le deuxième groupe lisait des journaux en ligne et écoutait des livres audio pour une même période de temps. Les chercheurs ont conclue que la thérapie cognitive assistée par ordinateur peut améliorer les fonctions cognitives des personnes âgées.

Tous les soins thérapeutiques à l’aide des jeux vidéo existent depuis déjà plusieurs années. Par contre, les jeux vidéo ont toujours été sans l’utilisation de la communauté sur Internet. La popularité des jeux en ligne a vite progressé et semble ouvrir plusieurs portes auprès des experts de la santé mentale. Dans un prochain billet, nous verrons les possibilités qu’offrent les jeux vidéo en ligne auprès des gens atteints de maladies mentales ainsi que l’implantation de la communauté en ligne dans les jeux vidéo par les spécialistes de la santé mentale.

¹Online video game therapy for mental health concerns: a review, Vilkinson N., P. Ang. R., H Goh D. (2008), The international Journal of Social Psychiatry, 54-4, 370

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Commentaires (18)

[...] This post was mentioned on Twitter by Pascal Fredette, Emmanuel Gadenne. Emmanuel Gadenne said: RT @pfredette: Les jeux vidéo sont divertissants mais également thérapeutiques pour certains : http://bit.ly/1UqmFo [...]

Wow, impressionnant!!

À quand un jeu pour aider les personnes atteintes d’alzheimer?

Contente de voir que les personnes ciblées ne sont pas seulement que les jeunes. D’ailleurs on se rappellera que les jeux vidéos, au départ, étaient destinés aux adultes pour leur détente…j’ai fait le test avec ma mère…#fail!! Un bonhomme qui court, c’est trop stressant…

RT @pfredette: Les jeux vidéo sont divertissants mais également thérapeutiques pour certains : http://bit.ly/1UqmFo

RT @pfredette: Les jeux vidéo sont divertissants mais également thérapeutiques pour certains : http://bit.ly/1UqmFo

RT @egadenne RT @pfredette: Les jeux vidéo sont divertissants mais également thérapeutiques pour certains : http://bit.ly/1UqmFo

Très intéressant tout ça. Ça fait longtemps que les jeux vidéos sont pointés du doigt pour toute sortes de raisons mais comme dans toute chose, il y a aussi du bon. C’est certain qu’un jeu vidéo ne sera jamais l’unique aspect d’une thérapie mais il n’y a aucun doute qu,en guise de complément, il est probable qu’il soit de toutes les thérapies possible dans un futur assez rapprocher. L’atout majeur étant qu’avec celui-ci on peut simuler un environnement ou une situation critique à peu de frais et ainsi soumettre le cerveau à un stress positif qui lui permet de travailler les aspects en difficulté chez un individu. Très bonne idée de sujet Pascal!

RT @egadenne: RT @pfredette: Les jeux vidéo sont divertissants mais également thérapeutiques pour certains : http://bit.ly/1UqmFo

On est sur la bonne voie :)

Plus intéressant comme nouvelle que ca, pas vrai?

http://gonintendo.com/viewstory.php?id=101885

@Christelle
C’est vrai que la maladie d’Alzheimer est une maladie importante à considérer, mais si je ne me trompe pas, il existe plusieurs recherches en cours qui traite du sujet. Je vais tenter d’explorer ce thème dans un de mes prochains billets car avec la population vieillissante, cette maladie fera de plus en plus de ravage dans notre société!

@Pascal
C’est exactement le point que je voulais soulever… Les jeux vidéo sont constamment pointer du doigt et heureusement, il apport du positif pour contrebalancer le négatif que les gens y trouvent… C’est si facile d’affirmer la culpabilité des jeux vidéo pour différentes raisons sans vraiment savoir si c’est vrai…

@MongooZ
Je savais que quelqu’un allait me parler de cette nouvelle. Avec une nouvelle comme ça, pendant quelques jours, les gens penseront que c’est la faute de ce jeu… Par contre, si c’était un film qu’il avait écouté, on accuserait le film. Ça serait intéressant de mettre ces nouvelles en perspective et donner le bénéfice du doute que la personne avait déjà un problème avant d’y avoir joué…

Mais comme on le sait, le sensationnalisme remporte la cote aujourd’hui!

Est ce que les jeux vidéos du genre Stop smoking et get weight lose rentre dans cette catégorie de jeu? En fait je ne sais pas si ça fonctionne vraiment, mais ya même des jeux pour apprendre à cuisiner… je vois que les fabricants visent la gente féminine… :)

[...] à mon billet sur les jeux vidéo thérapeutiques, la nouvelle vague du web 2.0 apporte une opportunité pour les jeux vidéo utilisés dans les [...]

@Gaelle

En fait, les jeux que tu mentionnes sont des advergames, c’est-à-dire des messages à communiquer à la population à l’aide d’un jeu vidéo.
Les jeux vidéo thérapeutiques sont statistiquement prouvés et servent uniquement à améliorer la santé mentale de certains individus atteints de maladies mentales.

Une compagnie peut vouloir générer des profits ou des bénéfices non monétaires avec un advergame contrairement aux jeux vidéo thérapeutiques.

Et bien Brain age académie a pour objectif augmenter la réflexion, la mémoire et la logique des gens. ils ont aussi pour but de faire du profit…. mais bon.

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType