Retour sur l’édition 2011 du SIJM (MIGS)

1

Posted by Pascal | Posted in Consommateurs, Marketing, Nouveautés | Posted on 17-11-2011

Tags: , , , , , , , , , , , , ,
 

Pascal Fredette MIGS 2011Comme l’an passé, je me suis présenté au MIGS et encore une fois, l’événement a été une réussite. Je tiens à dire merci à l’équipe d’Alliance Numérique pour ces deux jours fort intéressants.

Ce que j’aime beaucoup de ce genre d’événement est d’avoir plusieurs conférences simultanément et donc de choisir celle qui est la plus intéressante selon ses propres intérêts. Le revers de la médaille? Plusieurs conférences en même temps et donc dans l’impossibilité d’assister à toutes les présentations.

Ce billet sert de wrap-up de mon séjour de deux jours à la Place Bonaventure à Montréal et quelques billets présenteront quelques sujets de l’heure. Une amie à moi, Maud, m’a accompagné lors de l’événement et étant fan d’Uncharted, elle vous prépare un billet sur le troisième tome de cette série.

Plusieurs photos sont disponibles un peu partout sur le web mais je vous recommande de suivre la page Facebook du MIGS pour avoir accès à toutes les photos officielles du Sommet International du Jeu de Montréal édition 2011.

Les conférences

Concernant les conférences, vous pouvez consulter la liste des conférencières et conférenciers ainsi que leurs présentations sur le site officiel du SIJM. Les différentes présentations étaient classées, comme l’an passé, selon 5 différentes catégories : Audio, Business, Production, Technology, Design et Arts & VFX. Parmi les conférenciers, on retrouvait plusieurs personnes importantes des plus grandes boîtes de jeux vidéo au monde tel que Eidos, Ubisoft, Warner, Funcom, EA Mobile et bien plus.

Parmi toutes les conférences, celle de Luc Richard concernant les social game et celle de Nels Anderson à propos des 2D platforms m’ont attiré l’attention. Finalement, ma rencontre avec Marie-Claude Bernard, directrice du SIJM, m’a permis de clarifier la situation du Québec et du Canada dans l’industrie des jeux vidéo.

Marie-Claude Bernard SIJM

Made in Québec

On entend un peu à toutes les sauces que le Canada se positionne très bien dans l’industrie du jeu vidéo à travers le monde mais qu’en est-il vraiment. Après une bonne discussion avec Marie-Claude Bernard sur ce sujet, je peux vous dire immédiatement que le Canada, en particulier Montréal, est en excellente position par rapport aux autres pays.

Le Canada se classe en troisième place dans l’industrie du jeu vidéo, derrière le Japon et les États-Unis. L’avantage concurrentiel que possède le Québec par rapport aux autres provinces et aux autres pays est la créativité et le talent. Les québécois sont mondialement reconnues pour ces qualités et elles ne s’applique pas qu’à l’industrie du jeu vidéo. En effet, l’industrie de la mode, du cinéma et bien d’autres industries profitent de cette différentiation. Dans le cas des jeux vidéo, on parle de 8000 employés dans la province du Québec, soit l’équivalent dans le reste du Canada. L’industrie prévoit, en plus, une augmentation de 2400 postes d’intermédiaires/seniors d’ici 2 ans. Une industrie en forte croissance malgré les risques économiques actuels, c’est toujours bon signe!

Plusieurs mauvaises langues diront que Montréal est en compétition avec Québec mais je vous rassure, même s’il existe une petite compétition, elle est saine et les deux villes oeuvrent dans la même direction : Que la province de Québec soit considéré parmi les meilleurs milieux de jeux vidéo au monde. Actuellement, Montréal demeure la ville qui rayonne le plus avec 80% de la main-d’oeuvre du Québec mais la ville de Québec et les villes à l’extérieur de l’ile comme Sherbrooke, Trois-Rivière et plusieurs autres tentent également de prendre leur place.

Cord Smith, Square Enix at MIGS 2011

Studios indépendants

Étant donné que je me fais régulièrement posé la question concernant les studios indépendants (les indies, de leur surnom), j’ai décidé de poser la question à Mme Bernard. La question était : Quels sont les key success pour une entreprise en démarrage dans le milieu du jeu vidéo? Bien qu’il en existe plusieurs et qu’ils doivent s’adapter à l’environnement et au profil de l’entreprise, deux éléments essentiels sont ressortis du lot :

  • Développer un plan d’affaire solide à présenter à des investisseurs et aux fournisseurs
  • S’inscrire à des regroupement de l’industrie pour effectuer un peu de relations publiques (en bon québécois, faire du PR).

Bien qu’on retrouve une concentration de petits studios dans la grande métropole de Toronto, le Canada commence de plus en plus à voir l’émergence de ces petits studios en région, c’est-à-dire que le télé-travail gagne tranquillement du terrain d’année en année. Cela permet aux entrepreneurs de trouver de la main-d’oeuvre en dehors des grands centres urbains et d’avoir la possibilité d’opérer malgré la distance qui peut séparer l’équipe. Les outils technologiques permettent cette approche dans une industrie qui crée majoritairement du virtuel (disons que c’est un peu plus facile pour les jeux vidéo que pour une usine de pâtes et papiers).

Encore une fois, malgré la barre très haute, l’édition 2011 du Sommet International du Jeu de Montréal a su être à la hauteur et vivement l’édition 2012!

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Commentaires (1)

Bonjour tout le monde!
Je ne fais pas seulement que vous préparer un billet sur Uncharted 3 et ma rencontre avec Richard Lemarchand! J’ai aussi complété à Extreme le 3e tome de la série Uncharted et vous prépare une critique complète du jeu, single et multiplayer! :)

Finalement, j’ai aussi testé le bêta du prochain MMO Star Wars : The Old Republic et je vous en parlerai très prochainement! :)

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType