Conférences au Sommet International du Jeu de Montréal 2010 (SIJM / MIGS)

4

Posted by Pascal | Posted in Consommateurs, Marketing, Nouveautés | Posted on 19-11-2010

Tags: , , , , , , , , , , , , ,
 

Si vous suivez les événements de l’industrie des jeux vidéo et que vous vivez au Québec, vous avez sans doute entendu parler du Sommet International du Jeu de Montréal (SIJM). J’y étais présent lors des deux journées (8 et 9 novembre 2010) à l’hôtel Hilton au centre-ville de Montréal et je peux vous dire que j’ai fort apprécié mon expérience!

Le  SIJM n’était pas accessible à tous à priori car le tarif étudiant était de 275$ pour les deux jours tandis que le coût pour un laisser-passer individuel était de 625$ après le 25 septembre 2010. Ce coût d’entrée leur permettait de cibler que les personnes s’intéressant activement à l’industrie de près ou de loin ainsi que les étudiants désirant travailler dans ce domaine effervescent au Québec.

Plusieurs grands noms de l’industrie du jeu vidéo était sur place tel que Beenox, Behaviour, Eidos Montréal, Electronic Art, EA Mobile, Frima Studios, Funcom, Playdom, Ubisoft, Warner Bros et j’en passe. L’événement offrait des conférences divisées en 6 thèmes (Arts et VFX, Tech, Design, Séminaires commandités, Affaires et Production), une section business, une section avec plusieurs kiosques de compagnies de jeux vidéo et des écoles reliés à la création de jeux vidéo (Limoilou par exemple). D’ailleurs, les compagnies de jeux vidéo affichaient un grand nombre d’offres d’emploi sur une dizaine de babillards (photo à la fin). En plus des activités officielles qui se déroulaient à l’hôtel Hilton, on retrouvait aussi le lounge d’Ubisoft qui offrait deux démos jouables d’Assassin’s Creed Brotherhood et un Kinect ainsi que LE party Visceral qui avait lieu en soirée.

J’ai rencontré Mme Sylvianne Pilon, directrice du SIJM / Alliance Jeu et j’ai eu l’occasion de lui poser plusieurs questions en ce qui a trait à l’industrie du jeu vidéo au Québec. Elle m’a mentionné que l’industrie commençaient à travailler dans de nouveaux secteurs d’activités comme on le voit actuellement avec le cinéma. L’exemple du cinéma est un cas bien réel car elle estime que dans approximativement une dizaine d’années, la sortie simultanée d’un film et d’un jeu vidéo. Bien que cela augmente les risques d’un projet de grande envergure, cette synergie ne pourra être évitée et peut-être que cela mettra Montréal comme un futur “Hollywood numérique” sur la carte.

De plus en plus d’entreprises voient l’utilité de converger leur domaine d’activité vers les jeux vidéo. C’est également le cas dans le domaine de la santé qui se penche actuellement sur les bénéfices qu’il pourrait y tirer. Par exemple, une recherche sur le comportement des joueurs représentaient de manière instructive le comportement réel d’une personne. L’utilité du jeu vidéo d’aujourd’hui n’est plus que le divertissement.

Pour combler cette demande, l’industrie du jeu vidéo au Canada est bien nantie avec 15 000 employés surtout répartis au Québec, à Vancouver et à Toronto. Au Québec, notre culture d’animation est très forte et même si certaines personnes parlent d’une surdose de compagnies de jeux vidéo à Montréal, Mme Pilon mentionne que ça crée tout simplement un milieu favorable à la croissance de cette industrie en encourageant la main-d’oeuvre spécialisée à venir s’y installer. La flexibilité devient également un élément clé de cette industrie car les pionniers au Québec n’ont plus 25 ans mais plutôt à l’âge d’avoir une famille et parfois vivre en banlieue de Montréal. Le télé-travail partiel devient donc une solution avec les outils technologiques qui sont mis à disposition de l’employé. Un autre élément clé de cette industrie est la force de l’innovation. Le phénomène du “science push” permet donc de mettre l’innovation technologique au profit de l’industrie du jeu vidéo ce qui crée un développement très rapide par rapport à d’autres secteurs d’activités.

En ce qui concerne les conférences, j’ai été agréablement surpris par certains experts tandis que d’autres thèmes m’ont laissé sur ma faim quant au contenu. J’expliquerai, dans de prochains billets, certaines conférences que j’ai assisté et qui m’ont particulièrement plu. De plus, quelques professionnels de l’industrie ont accordé, à moi et à mon ami Alex de Geekbecois, des interviews personnalisées qui seront expliquées également dans de prochains billets. Je vous énumère donc quelques unes des conférences que j’ai assisté :

  • Créer son propre studio de jeux vidéo : Greg Boyd, Avocat chez Davis & Gilbert
  • Le jeu et le web social : Stratégies de marketing et communications intégrées qui interpellent et habilitent les communautés en ligne. Conférencier : Matt Meeks, Directeur chez B/HI Buzz
  • David contre GoliathVille : conseils judicieux pour concepteurs de jeux sociaux indépendants : Scott Jon Siegel, Game Designer chez Playdom
  • Redécouvrir le jeu dans la réalité augmentée : Tony Tseng, Professeur du design interactif et du développement de jeux vidéo au Savannah College
  • Les hauts et les bas de la création pour les dispositifs Apple : Olivier Proulx, Producteur Senior et Ollie Sykes, Directeur créatif d’Electronic Arts
  • Les leaderboards peuvent aller se rhabiller : Todd Northcutt, General Manager chez Gamespy Technology
  • Monétiser votre jeu : Solliciter le portefeuille virtuel : Richard Borenstein, VP partenariats stratégiques chez Zong

Voilà, c’est ce qui fait un bref survol du Sommet International du Jeu de Montréal édition 2010. Pour davantage d’informations, vous pouvez consulter la page Facebook ou visiter leur site web. Je tiens également à remercier l’équipe de High Road Communications pour l’organisation avec les médias ainsi qu’Harold Boeck pour la prise de photos. Je vous laisse sur une vidéo présentant un bref aperçu d’une conférence ainsi que sur quelques photos (cliquables pour agrandir) prises lors de l’événement.

À propos de l'auteur


Pascal Fredette est l'amalgame d'un marketeur extraverti et d'un geek solitaire. Leader dans l'âme, il a poussé ses études à la maîtrise en commerce électronique. Junkie de la technologie, le concept du Web 4.0 est pour lui une idéologie bien représentative de notre futur.

Commentaires (4)

[...] This post was mentioned on Twitter by Sophie, Pascal Fredette. Pascal Fredette said: Retour sur les conférences au Sommet International du Jeu de Montréal de la semaine passée : http://bit.ly/bcBlhs #jeuxvideo [...]

Bonjour Pascal,
J’ai découvert ton blog récemment et j’apprécie beaucoup le thème général du blog et comment tu abordes les différents sujets. Je m’installe à Montreal d’ici fin décembre et je voudrai savoir quelles sont les gros évènements de ce type à venir les 6 prochains mois ?
Aussi tu as dis que tu ferais un post sur les conférences qui t’ont plu, j’aimerai beaucoup avoir des informations sur la conférence sur : “Le jeu et le web social”. C’est un thème sur lequel je compte rédiger mon mémoire, j’apprécierai donc beaucoup de connaitre les grandes lignes sur ce sujet.

Bonne continuation !
@ bientot
Johann

Bonjour Johann,

Merci pour ton commentaire. :)
Il en existe beaucoup et pour avoir une liste exhaustive d’activités et d’événements, il faut rechercher sur plusieurs sites. Tu peux consulter le site http://www.gamesmontreal.com/ ainsi que le site http://www.geekbecois.com/la-geek-list/ pour de plus amples informations.

Concernant la rédaction de ton mémoire, n’hésite pas à m’écrire par courriel pour en savoir plus sur un sujet en particulier. Je ne sais pas si je vais écrire ce billet avant le temps des fêtes. Au plaisir d’échanger avec toi :)

[...] présentations sur le site officiel du SIJM. Les différentes présentations étaient classées, comme l’an passé, selon 5 différentes catégories : Audio, Business, Production, Technology, Design et Arts & [...]

Écrire un commentaire

Additional comments powered by BackType